Les Mots Du Grand Manitou Alino Karimo Ngosso

En 2001, je me suis rendu aux Etats Unis. J'étais déjà coach et préparateur physique à l'époque, et comme tous les ans, et j'étais à la recherche dernières nouveautés en matière de fitness.

J'ai découvert les KB et je n'avais jamais rien vu de tel. J'ai aussitôt décidé d'en apprendre tous les aspects et les secrets pour les transmettre à mon tour à mes élèves.

Outre les avantages que l'on connait, les KB s'intègrent parfaitement à la vision de ce que doit être le sport selon moi. Un tout : physique, mental mais aussi émotionnel. Encore une fois, l'outil épouse et en appelle aux deux aspects fondamentaux de mon approche: le corps et l'esprit, l'un ne peut fonctionner et se développer sans l'autre Je m'explique.

On ne peut pas pratiquer les Kettlebell sans un minimum de conscience de son corps. On ne regarde pas la télé, on n'écoute pas de la musique en faisant ses exercices. Il faut être en permanence concentré sur les mouvements et sur chaque partie du corps qui travaille au moment dit.

Il est impossible de s'exercer en pensant à autre chose. il ne s'agit pas de remise en forme pour la forme mais de se voir physiquement et mentalement et de corriger ses faiblesses.

Les KB demandent énormément d'exigence, il faut aller chercher l'énergie au plus profond de soi. Cela permet d'explorer toutes les émotions comme la rage, la colère et évidemment la joie.

En bref, les kettlebell sont l'un des outils phare de ma révolution K.

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

© 2013 revolution k